Mirebeau, une ville et des commerçants


Mirebeau, c’est une ville de 4 ou 5 000 habitants… L’Histoire est passée par là, la même qu’à Chinon : Jeanne d’Arc, Rabelais, etc., mais elle ne jouit pas du même tourisme ! La ville n’a pas connecté avec le monde, et au centre-ville, du bistrot à la mairie en passant par l’office de tourisme et l’informaticien du coin, il semblerait qu’elle ne soit pas connectée non plus à la toile virtuelle !p1000210

Senteurs des mets, un doux parfum de proximité

Ce sont deux habitantes des Péranches, indépendamment l’une de l’autre, qui nous ont incitées à pousser la porte de Senteurs et Mets : « Passez récupérer le pain chez la vendeuse de café ! », « Un colis m’attend chez elle ». La proximité, ne vient pas des produits de Mélanie. Elle vend du café et du thé principalement puis des confiseries. Son emplacement dans une ruelle du centre-ville, la chaleur émanant du lieu et la proximité des services qu’elle propose en parallèle en font un lieu de rencontre permanent. Chantal et Dominique, installées dans la seconde salle, découvraient la petite boutique pour la première fois avec émerveillement. Au fil de la conversation, nous comprenons rapidement que l’essai est transformé car « on s’y sent bien ».

Quand nous entrons chez Mélanie, c’est une harmonie de formes et de couleurs du mobilier et des sucreries, roudoudous et caramels au beurre salé de temps plus anciens. La responsable est afférée à ses commandes de Noël. Cappuccino et chocolat liégeois déposés, part de gâteau « maison » et billes en chocolat cœur croustillant entamées, nous dévoilons le projet d’écolieu et l’itinérance dans laquelle nous nous sommes embarquées. Ce sont des choses qui parlent à Mélanie, elle met cependant judicieusement en garde contre la dictature par l’imposition d’un mode de vie, même alternatif. Tous les points de vue sont constructifs

La diversité est une caractéristique ancestrale de notre planète. S’ouvrir à elle, c’est donc aussi accepter qu’on ne porte pas tous notre regard sur le monde avec les mêmes lunettes.

Elle raconte alors une expérience vécue lors d’un débat qui l’a refroidie. Les intervenants arguaient qu’il ne fallait plus applaudir, mais signer autrement notre accord. Les signes sont certes porteurs de symboliques, mais le retrait absolu de l’un pour l’autre ne règle pas le problème : suivre la masse en signant tous de manière conventionnelle. « Proposer des alternatives à un système qui s’essouffle, oui, mais avec une réelle ouverture sur la multiplicité des envies et des besoins de chacun. ». Celap1000208 évite aussi l’entre-soi de nombreux réseaux.

Cette crainte ou ce constat revient régulièrement sur les lèvres. Comment ne pas se laisser happer par le confort de l’auto-satisfaction et comment ne pas se fermer par principe au « non bio, mais local » par exemple ? L’ouverture permet les échanges, et peut-être que grâce à eux certaines idées infuseront dans les consciences. Proposer des alternatives, Mélanie le fait déjà en faisant dépôt pour un paysan-boulanger en biodynamie qui façonne sur commande (c’est la raison de notre visite). En tout cas, on était déjà bien d’accord avec l’idée qu’il ne faut pas être exclusif, mais là, on va redoubler de vigilance quant à notre capacité à se conforter dans l’entre-soi. On est tous humain !
Qu’est-ce qu’un paysan-boulanger ? C’est un céréalier qui transforme lui-même le grain de ses récoltes en farine, puis en pain. On espère en rencontrer un…
Il y a dix ans, une association de commerçants mireballais a vu le jour, dont Mélanie salue l’existence. L’un de ces commerces est un restaurant ludique…

La bonne carte, le joker de Mirebeau

Nous ne pouvions manquer de vous présenter cet établissement kids friendly – enfants plus que bienvenue. Un resto ludique, né de la complémentarité d’un couple, uni depuis 22ans : lui, chef cuisto, elle, responsable de ludothèque. Elle, c’est Manue, la patronne, qui nous accueille malgré le service qui bat son plein. Il est 12h30 passé, Ananda vient de nous déposer. Derrière le comptoir il y a JP qui nous regarde arriver et nous laisse poser notre barda avant d’engager rapidement la conversation. Il faut dire que nous sommes sur le point de nous lancer dans notre premier stop, avec nos plaques Détours Alternatifs bien en vue sur nos sacs à dos. Nous lui expliquons donc en quelques mots notre projet et notre trajet en itinérance et, curieuses que nous sommes, nous lui retournons la question. « Moi je viens donner un coup de main à Manue, car je joue ce soir ».

Bien sûr que l’on joue dans un restaurant ludique, mais pas dans le sens où nous l’entendons. Chaque vendredi soir, c’est scène ouverte aux artistes locaux.img_2263

Nous lui présentons l’itinéraire du stop que nous avons choisi d’emprunter pour rallier Chey et il nous charrie gentiment. Si vous ne trouvez pas de stop sur ces routes de campagne, vous pouvez toujours faire demi-tour, on vous mettra une pizza au four. Pour ajouter encore à la convivialité du lieu, on peut commander des pizzas sur place ou à emporter chaque vendredi.

Sur la table, des cartes de Trivial Pursuit attendent les clients. C’est top pour patienter, mais les questions sur lesquelles nous sommes tombées sont vraiment trop dures. On change de jeu? Trop tard, l’entrée arrive et le délicat fumet qui va avec! Entre deux commandes, la maîtresse des lieux essaie de se libérer pour venir discuter. C’est finalement après le service que le restaurant retrouve un climat plus propice aux échanges. Nous pouvons enfin lui expliquer le projet d’Ecolier à Chinon, ce qui nous amène à Mirebeau ainsi que la suite de notre voyage.« Vous allez dans les Landes, vous savez que nous en sommes originaires ? » Comme quoi il y a des rencontres qui tombent à pique à la bonne carte !Mais alors tout s’explique, le canard qui occupe une place de choix sur le menu, le burger du sud-ouest ou encore le foie gras à emporter.`

p1000243Manue nous fait partager son expérience de l’animation puisqu’elle a passé pratiquement deux ans et demi à enchaîner les classes découvertes pour la Mairie de Paris. Musique, char à voile, patrimoine, plongée, spéléo et ensuite virage vers la ludothèque, d’où les nombreux jeux de plateau, de cartes et de dés et également les soirées spéciales du samedi organisées avec la ludo de Mirebeau. Nous lui demandons si elle accueille des classes. Cela arrive à partir du moment où la sortie s’inscrit dans le projet pédagogique de l’enseignant ou de l’école. Car les normes en vigueur sont plus restrictives pour la restauration collective que pour les autres établissements. Dans la première, par exemple, les œufs arrivent dans des bidons, sans coquille, et on mesure au bouchon l’équivalent d’un œuf. Imaginez la frustration si un poulailler venait à se créer sur le site de l’écolieu ? Proposer une nourriture bio et/ou locale s’avère compliqué. Quelle forme donner à cette activité : salon de thé, restaurant associatif, restauration collective, rapide ou indépendante ?

 

La solution pour Manue : créer un espace de restauration au sein d’un café associatif avec une petite licence pour l’alcool, indépendamment de la structure d’accueil mais également proposer un hébergement et des activités en famille.

Et hop, une pierre en plus à mettre dans le sac à dos. Mais d’ailleurs, il serait temps de reprendre la route car une autre étape nous attend dès ce soir à Chey, petit village des Deux-Sèvres ! Un coup d’oeil sur le comptoir, juste le temps pour nous d’apercevoir le flyer sur les paniers de l’AMAP du coin. Et si l’on vous disait que c’est à la bonne carte que ces paniers sont distribués? Décidément, cet établissement n’aura pas fini de nous surprendre. Avant de partir, l’équipe nous gratifie d’adresses dans les Landes et de vifs encouragements. « Si tout roule et que vous avancer, c’est que vous êtes sur la bonne voie. Si vous vous heurtez à un mur, c’est qu’il y a un autre chemin à emprunter ». Nous prenons la route le cœur léger et enthousiastes, de bonne augure pour un trajet en stop !

 

Vous passez non loin de Mirabeau…n’hésitez pas à y faire une halte !

La bonne carte

Restaurant ludique, de cuisine traditionnelle à base de produits frais et locaux, situé à Mirebeau en Poitou Charentes à une trentaine de kilomètres de Poitiers. Le restaurant met à votre disposition un espace jeux à découvrir et organise des soirées thématiques

https://fr-fr.facebook.com/labonnecarte

Senteurs des mets

Ce salon de thé convivial et chaleureux. L’établissement propose régulièrement des expositions. Situé en plein centre de Mirebeau, c’est un lieu idéal pur un moment de détente et de plaisir.

https://www.facebook.com/Senteursdesmets

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *